SEPA - Le Big Bang du 1er Février sur les prélèvements et virements

Le 1er février 2014, tous les prélèvements et virements nationaux ou internationaux en euros devront être exécutés au format SEPA. Sinon, pour les entreprises ignorantes ou négligentes, les virements de salaires de janvier et les premiers règlements de février risquent bien d'être bloqués.

La zone SEPA (Single European Payement Area) ne se limite pas à la zone Euro. L'ensemble de l'Union Européenne est concernée - pour les échanges en euros - ainsi que la Suisse et la Norvège. A première vue, ce n'est pas une révolution. Le format SEPA combine les codes IBAN et BIC, deux composants bien connues qui figurent sur tout relevé d'identité bancaire. Mais les instructions de prélèvements et de virements dans les SIRH, les logiciels comptables, de paie et de gestion financière et commerciale   ou les ERP peuvent être anciennes et non conformes. Et le processus de conversion est très difficile à automatiser. Principales opérations concernées en bout de chaîne : les virements de salaires, les règlements fournisseurs, les clients qui règlent par prélèvement, les remboursement d'emprunts.  

Qui sont concernées ?

Les TPE dont tout ou partie des clients sont prélevés sont concernées. Pour les PME qui doivent mettre à jour des fichiers clients d'un volume important, les éditeurs de logiciels et les banques fournissent des outils de conversion RIB/SEPA.
Des opérations manuelles sont quand même à prévoir. Reste à tester le dispositif avant l'échéance ce qui n'est pas une mince affaire sachant que les SSII spécialisées (comme MAS Informatique) risquent d'être surchargées par les demandes.

Les bien-faits de ce chantier

Ce chantier, dont les entreprises se seraient bien passées dans une conjoncture difficile, aura des effets positifs : promouvoir les règlements par prélèvements qui seront facilités par l'avènement du SEPA et qui sont encore trop peu pratiqués en France surtout entre professionnels. Sans parler du compte systématiquement crédité dès J+1 lors d'un virement SEPA.


Source : L'informaticien