Windows XP et Office 2003 officiellement morts

Avec un parc encore supérieur à 30%, Windows XP reste numéro 2 sur les postes Windows (après Windows 7). Pourtant le support ne sera plus assuré dès le 8 Avril 2014 et aucun correctif ne sera disponible. Le système deviendra alors la cible de base des pirates.


Le 8 avril prochain se terminera le support effectif de Windows XP et Office 2003, soit respectivement 12 ans et 10 ans après leurs débuts. Dans le monde de l'informatique, où les ruptures et changements technologiques s'effectuent à la vitesse de la lumière, on se dit que tout ceci devrait passer comme une lettre à la poste. Eh bien pas complètement. En effet, Windows XP continue d'équiper plus de 30% des PC dans le monde et la part diminuent très doucement.

Que signifie donc l'arrêt du support ?


Concrètement, Microsoft ne procèdera plus aucune mise à jour de sécurité, le système sera laissé dans son état actuel, et aucune nouvelle faille de sécurité ne sera corrigée. Chaque nouvelle faille découverte dans Windows XP sera exploitée sans qu'il soit possible de se protéger. Les antivirus n'y refont rien, puisque c'est directement Windows qu'il faudrait mettre à jour pour colmater ces failles. Ils deviendront alors des passoires sans réelle utilité. 

Un arrêt du spport non sans conséquences


Vols de données, ordinateurs zombies qui serviront pour envoyer du pourriel ou se livrer à des attaques réseau, ou encore hébergement de fichiers à l'insu de l'utilisateur, Windows XP va devenir un véritable paradis pour les pirates. Ce risque de sécurité, Microsoft ne le minimise pas. En effet, l'éditeur le met lui-même en avant en qualifiant XP de "cible privilégiée", et incite aisni les utilisateurs à migrer vers des versions plus récentes de Windows.
"Après la fin du support, les attaquants auront un avantage sur les défenseurs qui continueront d'utiliser Windows XP. Après avril, lorsque nous diffuserons les correctifs de sécurité mensuels pour les versions encore supportées de Windows, les attaquants essaieront d'identifier les vulnérabilités affectant aussi Windows XP."

Pour les PME, et plus petites entreprises et le grand public, la solution est radicale : Une mise à jour vers une version plus récente si le PC la supporte ou le changement pur et simple du PC. Si l'entreprise ne veut pas changer le système d'exploitation ou le PC, il est fortement conseillé de sauvegarder ses données les plus précieuses, de les ôter de la machine et, si possible, de débrancher l'ordinateur de l'Internet. Dans ces conditions, il pourra encore fonctionner quelques années de plus. 

Source : L'informaticien